RugVista
CarpetVista
CarpetVista Collectible
Tout sur les tapis

TOUT SUR LES TAPIS BOUTIQUE

mattor Svenskacarpets Englishteppiche Deutschtapis Françaisalfombras Español

tappeti Italianodywany polskitapijt nederlandscarpet japan
À PROPOS DES TAPIS
Introduction
Histoire
Styles et origines
Catégories
Fabrication
Tapis noués machine
L’achat de votre tapis
Entretien du tapis
Lexique
   • A-C
   • D-F
   • G-I
   • J-L
   • M-O
   - P-R
   • S-T
   • U-Z
Liens
CHERCHER DANS L’ENCYCLOPÉDIE

Pour l'exactitude de son contenu,
"tout sur les tapis" s'est vu décerner :

britannica_iguide_blue.gif
 

A-C | D-F | G-I | J-L | M-O | P-R | S-T | U-Z

Lexique du tapis : P-R

Pakistanais (tapis pakistanais) : tapis noués main originaires du Pakistan.
 
Panderma (tapis Panderma) : tapis noués main originaires de la ville de Panderma, au sud de la mer de Marmara, en Turquie.
 
Passage (tapis de passage ou de corridor, en persan kenareh) : nom d'un format de tapis noués main dont la longueur mesure au moins trois fois la largeur. La longueur est de taille variable, à partir de 2,50 m au moins, la largeur mesure entre 0,50 m et 1,20 m environ.
 
Pao-tou (tapis Pao-tou) : autre nom des tapis Baotou.
 
Pao-tao (tapis Pao-tao) : autre nom des tapis Baotou.
 
Pazyryk : nom de la localité où a été découvert un groupe de sept grands (47 m de diamètre pour le plus grand) kourganes (tumulus) et plusieurs plus petits. Datant de 400 à 300 ans avant J.-C. environ, ils se trouvaient à quelque 70 kilomètres de la frontière chinoise, dans l'est de l'Altaï, dans la Fédération de Russie. En raison du climat, de l'altitude (1 600 m) et de la construction, un pergélisol (permafrost) s'est formé dans plusieurs tombes, dans lesquelles des matières organiques ont ainsi été conservées. Ces tombes sont creusées dans le sol, étayées de madriers, et les chambres en rondins de bois sont recouvertes d'un léger monticule de terre puis d'énormes quantités de pierres. Au nord de chaque chambre, on a retrouvé des chevaux sacrifiés en offrande qui portaient de splendides harnais ; les défunts étaient allongés dans des cercueils taillés dans des troncs dans lesquels les corps étaient très bien conservés.
 

Pazyryk (Le tapis de Pazyryk) : le plus vieux tapis noué main du monde connu à ce jour (il date de 500 av. J.-C.). Il a été découvert en 1947 lors de fouilles réalisées dans une tombe scythe dans la vallée de Pazyryk, dans les monts Altaï en Sibérie. Ce tapis, noué au nœud turc, est presque carré (200 x 190 cm). Sa densité dépasse les 300 000 nœuds par mètre carré.
 
 
Pékin (tapis de Pékin) : autre nom des tapis Beijing.
 
Peluche : excédent de fibre sur un tapis noué à la main. En règle générale, un tapis récent peluche plus qu'un ancien, ce qui est tout à fait naturel puisqu'un tapis ancien a été passé davantage de fois à l'aspirateur. Une bonne règle consiste à ne pas chercher à aspirer tout l'excédent une bonne fois pour toutes sur un tapis neuf, puisque cela l'abîmerait beaucoup inutilement. Préférez aspirer le tapis normalement et vous retirerez toute la peluche restante.
 
Persan (nœud persan), nœud asymétrique, nœud senneh, farsibaff.
 
Perde : terme qui désigne une certaine taille pour les tapis d'Orient : 150 x 220 cm environ.
 
Persans (tapis persans) : tapis noués main originaires d'Iran (anciennement appelé la Perse).
 
Peshawar (tapis Peshawar) : tapis noués main originaires de la ville de Peshawar, située à l'ouest de Rawalpindi, au Pakistan.
 
Poils de vache (tapis en poils de vache ou tapis de bourre) : tapis fabriqués avec un mélange de laine et de poils de bovins.
 
Polonais (tapis polonais ou de Pologne) : tapis noués main qui étaient fabriqués au XVIIe siècle à Ispahan et à Keshan, puis ensuite en Pologne, portant souvent des motifs héraldiques.
 
Prière (tapis de prière) : utilisé par les musulmans pour les heures de prière. À travers l'utilisation d'un tapis, l'idée est de se créer un lieu de prière, pur et délimité du monde environnant. Le tapis ne doit pas nécessairement être noué à la main, il peut tout aussi bien être tissé à plat que fabriqué à la machine. Certains de ces tapis portent ce que l'on appelle un motif Mihrab (motif de niche à prière), qui désigne la direction de la Mecque. Pour des raisons pratiques, les tapis de prière sont toujours de petite taille (taille zaronim au maximum, soit 150 × 100 cm environ).
 
Pushti, poshti : terme qui désigne une certaine taille pour les tapis noués main : 90 x 60 cm environ. Le terme est aussi utilisé, parfois de manière trompeuse, pour les petits tapis anatoliens.
 
Qaïn (tapis Qaïn) : tapis noués main originaires de la ville de Qaïn, au sud de Mashad en Iran.
 
Qashqaï (tapis Qashqaï) : autre nom des tapis Ghashghaï.
 
Qoltug (tapis Qoltug) : autre nom des tapis Goltuk.
 
Qom (tapis Qom) : autre nom des tapis Ghom.  
 
Quetta (tapis Quetta) : tapis noués main originaires de la ville de Quetta, au Pakistan.
 
Ravar-Kerman (tapis Ravar-Kerman) : strictement synonyme de tapis Kerman-Ravar.
 
Rawalpindi : ancienne capitale du Pakistan. On y produit aujourd'hui en masse des tapis noués main.
 

Rouge (tapis rouge) : un long tapis de couleur rouge que l'on déroule dans une entrée à l'occasion d'un événement solennel ou d'une visite de marque.
 
Rips (de l'anglais ribs, pluriel de rib : « côte ») : il s'agit d'une armure toile qui est essentiellement une technique de tissage avec un effet de chaîne. On la tisse avec deux types de fils de trame, de qualités fine et épaisse, de qui crée des bandes en saillie dans le sens de la chaîne ou de la trame. Le fil de trame fin donne l'impression que le motif change de place dans l'étoffe. Les tapis Rips sont tissés avec une chaîne en coton, et ce sont les alternances de couleurs de la trame qui forment le motif à carreaux.
 
Roumains (tapis roumains) : tapis noués main originaires de Roumanie.
 
Rya (du nom du village de Rya, dans le sud de la Suède) : une technique de tissage qui est un mélange entre tissage et travail purement manuel à l'aiguille. Ressemble au flossa (une autre technique scandinave similaire) et est utilisée avant tout pour les tapis, les tapisseries et les coussins. Grâce à son champ d'application, elle fut aussi la raison pour laquelle la race de mouton rya fut sauvée de l'extinction au début du XXe siècle. Voir aussi : tapis rya et couvertures rya.
 
Rya (couverture rya) : précurseur du tapis rya qui était utilisée pour le lit avec le côté velours en dessous. Elle était dépourvue du motif élaboré que l'on trouvera plus tard sur les tapis rya. Lorsque le velours recouvre toute la surface de l'étoffe, on parle de rya intégral (ou helrya en suédois), et si le velours est noué seulement à certains endroits de l'étoffe de manière à créer un motif décoratif alors que le reste est fait d'un simple tissage traditionnel, on parle alors de semi rya (ou halvrya en suédois).
 
Rya décoratif (ou prydnadsrya en suédois) : chaude couverture réalisée selon la technique flossa dont on paraît le lit et qui était autrefois tissée à titre décoratif chez les paysans suédois. Le motif très coloré du côté velours s'inspirait souvent d'un canevas. Voir aussi : tapis rya.
 

Rya (tapis rya ou simplement rya) : tapis réalisés au nœud flossa dont le velours est relativement long, souvent en fil de laine. La couverture rya utilisée dans la vie de tous les jours pour se réchauffer était placée avec le velours tourné vers le bas, alors que le velours des rya décoratifs était tourné vers le haut et portait un dessin riche en couleurs.
 
Photo à gauche : tapis rya en laine.